Laboratoire De Tirage Professionnel

On doit garder à l’esprit que la photographie est un Art, que sa représentation sur des supports photographiques de grande qualité, comme les Papiers Fine Art Baryta, est la meilleure façon de la valoriser.

Je Recommande à ANGERS (49)  France, ce laboratoire photographique de tirage professionnel : Travail Parfait dans la bonne humeur, la compétence, le conseil…

L’Atelier des Photographes -Angers (49)

A Contre-Courant

A Contre-Courant,
Une série de présentations née du « assez » de “l’Aliénation mentale” des Réseaux Sociaux, et, “à contre-courant” de l’uniformité de la méconnaissance.
Pour ce qui est de la photographie : des 300 like pour des portraits à faire peur, des modèles aux mains ou pieds coupés, des photos « mode » avec des “nippes/fringues” ressemblant plus à des oripeaux, des ongles non faits, des chaussures éculées, des regards affolants de modèles non formé(e)s à la tâche, peu convaincu(e)s de ce qu’elles/ils font et doivent faire ;  enfin le clou, des innombrables images au goût douteux. Et l’immortalité ainsi décrite est créée par des photographes bombardés pros après l’acquisition d’un reflex numérique et l’inscription au régime fiscal général.  La Photographie, un Huitième Art jeté en pâture .

(Et on passera un voile blanc sur le verbe de ces réseaux : Impolitesse, mensonge, légèreté de l’être, jalousies, suffisances, expressions à effrayer Molière,… – les réseaux sociaux, quoi !).

(Les photographies ont été publiées séparément.)
NB : Pour des raisons de censure, certaines présentations ne peuvent être publiées sur les dits réseaux sociaux

Pour accéder à chaque présentation, un clic sur le lien en couleur

La Dame du Lac

Variations sur le thème de La Dame du Lac

 « Leïla » Je voulais vivre dans un autre siècle

Vivre dans un autre siècle

 « Ode à La Lumière » extrait d’Alizée (Spleen & Ideal)

Spleen & Ideal

Mon Univers en quelques images

Un Univers en condensé

 

Note : Pour ce qui est de mon travail, se rapprocher de  mon article (Bas de page)  :

Club-photo/ Et mon travail alors ?

Pour notre Planète Bleue

20161206_073506_1                  20161208_093150

ARTFreelance “For-Our-Blue-Planet”

“Ce Qui Nous Attend” Antilles-Guyane

“Nous qui avons la fâcheuse habitude de nous en remettre à la Providence pour résoudre nos problèmes et exaucer nos prières, nous demeurons sourds à sa question : “mais qu’avez donc-vous fait de ce paradis que je vous ai légué” ?” Jean-Marc Party, (Martinique 1ere,  voir article ci-dessous)

“Que faisons-nous ?”

Références de publication sur ce blog :

“Regard Indiscret Sur La Désolation”

“Requiem For A Dream”

La Fin d’une Epoque…

Fujifilm a arrêté la Production des films instantanés FP-100 C. (Teintes, couleurs saturées et contrastées, rendu particulier , différence que j’appréciais beaucoup)

Cet arrêt suit celui d’un film inversible particulièrement adapté au portrait et à la Mode , la Fuji Astia 100 F(tonalités douces , couleurs vives, tons chair naturels, sans grain ou presque)

Ces Polarïod, et film couleur inversible ,  avaient  ces  couleurs particulières que j’affectionnais.

Aussi vous trouverez à ces liens deux de mes photographies relatives à ces films.

Portrait Polaroïd d’une Jeune Femme

Delicate (tribute to Film Fuji Astia 100F)

(voir article de presse : Focus Numerique : fujifilm-films instantanes )

Le Commencement (Génèse,ch I)

A propos de ma photographie,

Le Commencement, Le 6eme Jour
(La Génèse, Chap1-v24-31)

Le Commencement, Le 6e Jour

🤓📖

« Elle est Noire de peau,
Je suis Blanc de peau.
Elle est blanche de peau,
Je suis Noir de peau.
Nous sommes Un.
On nous montre du doigt.
Le doigt est noir,
Le doigt est blanc,
Les doigts ne savent pas.
Nous nous savons.
Nous nous aimons.
Nous sommes une Femme
Et un Homme.
Nous sommes Un.
Pourquoi il y a-t-il autant de doigts ?
Nos mains sont enlacées à jamais ! »

by : © jm Eileen

🤓

Devine qui vient dîner ? (Guess Who’s Coming to Dinner)
est un film américain de Stanley Kramer, sorti en 1967.

Devine qui vient dîner-Dénouement

A La Lumière

Photographie en grec signifie écrire, peindre avec la lumière.

De ma photographie : “Ode à La Lumière”

Ode à La Lumière

Anatole FRANCE
A la lumière
Dans l’essaim nébuleux des constellations,
Ô toi qui naquis la première,
Ô nourrice des fleurs et des fruits, ô Lumière,
Blanche mère des visions,

Tu nous viens du soleil à travers les doux voiles
Des vapeurs flottantes dans l’air :
La vie alors s’anime et, sous ton frisson clair,
Sourit, ô fille des étoiles !

Salut ! car avant toi les choses n’étaient pas.
Salut ! douce ; salut ! puissante.
Salut ! de mes regards conductrice innocente
Et conseillère de mes pas.

Par toi sont les couleurs et les formes divines,
Par toi, tout ce que nous aimons.
Tu fais briller la neige à la cime des monts,
Tu charmes le bord des ravines.

Tu fais sous le ciel bleu fleurir les colibris
Dans les parfums et la rosée ;
Et la grâce décente avec toi s’est posée
Sur les choses que tu chéris.

Le matin est joyeux de tes bonnes caresses ;
Tu donnes aux nuits la douceur,
Aux bois l’ombre mouvante et la molle épaisseur
Que cherchent les jeunes tendresses.

Par toi la mer profonde a de vivantes fleurs
Et de blonds nageurs que tu dores.
Au ciel humide encore et pur, tes météores
Prêtent l’éclat des sept couleurs.

Lumière, c’est par toi que les femmes sont belles
Sous ton vêtement glorieux ;
Et tes chères clartés, en passant par leurs yeux,
Versent des délices nouvelles.

Leurs oreilles te font un trône oriental
Où tu brilles dans une gemme,
Et partout où tu luis, tu restes, toi que j’aime,
Vierge comme en ton jour natal.

Sois ma force, ô Lumière ! et puissent mes pensées,
Belles et simples comme toi,
Dans la grâce et la paix, dérouler sous ta foi
Leurs formes toujours cadencées !

Donne à mes yeux heureux de voir longtemps encor,
En une volupté sereine,
La Beauté se dressant marcher comme une reine
Sous ta chaste couronne d’or.

Et, lorsque dans son sein la Nature des choses
Formera mes destins futurs,
Reviens baigner, reviens nourrir de tes flots purs
Mes nouvelles métamorphoses.